Ciénaga de Zapata

Tel un bout de terre à travers lequel serpente les eaux de la lagune de Tesoro, telle se présente la magnifique région de Ciénaga de Zapata ou marécage de Zapata. D’un mélange de forêts verdoyantes, de marécages agrémentés par l’eau douce du marais, de pittoresques bungalows sur pilotis, elle est ce qu’on peut appeler une « destination verte par excellence ». Ciénaga de Zapata allie tourisme de nature et tourisme balnéaire. Cette destination est vraiment un must durant un voyage à Cuba.   

Petite histoire

Les Indiens des tribus Siboney ont occupé le territoire du marais de Zapata avant l’arrivée de Christophe Colomb. Durant la colonisation, peu de gens y vivaient, quelques pêcheurs seulement. Ciénaga de Zapata était la zone la plus pauvre de Cuba avant la révolution. Le gouvernement a fourni des efforts pour le développement de la région : construction d’hôpitaux, de routes et d’écoles. Les panneaux d'affichage de propagande communiste le long de la route de l’Australie vers Playa Larga pourraient être les meilleurs de Cuba. En 1961 a eu lieu l’invasion de la baie des Cochons (Bahia de Cochinos). Les Cubains ont remporté la victoire contre les Américains.

Ciénaga de Zapata : péninsule, marais, parc naturel

Il ne faut pas se perdre dans les appellations. Ciénaga de Zapata est avant tout une petite région marécageuse (un marais) située dans la péninsule de Zapata, dans la province de Matanzas. Si La Havane, capitale de Cuba se trouve dans la partie nord-est du pays, cette province est nichée dans la partie sud est.

La forme de la région, merveilleusement façonnée par Dame Nature marie terre et eau douce formant un marais, d’où l’appellation « marais de Zapata » ou « Ciénaga de Zapata ». Cet écosystème marécageux rassemble de nombreuses richesses naturelles qui font la réputation touristique de la destination.

Une grande partie de la péninsule dont une partie de Ciénaga de Zapata, est une zone protégée appelée autrefois « Parc national Ciénaga de Zapata » ou « Parque Nacional Cienaga de Zapata ». Plus tard, on l’a appelé « Gran Parque Natural Montemar », déclaré Réserve de biosphère de l'Unesco en 2001.

Bref, Ciénaga de Zapatase trouve dans la péninsule du même nom et a une partie de son territoire, incluse dans le parc naturel du Grand Montemar.

Zoom sur Ciénaga de Zapata

On a attribué à ce marais le nom de Zapata, qui signifie « chaussure » en espagnol, du fait de la forme de la péninsule. Ciénaga de Zapata couvre plus de 4300 km2 de surface. Pratiquement isolé et inhabité, le site marécageux est constitué d’une zone naturelle peuplée d’animaux et de plantes. Toutefois, Ciénaga de Zapata figure parmi les 14 municipalités de la province Matanzas. La région est peuplée de seulement 8 611 habitants (en 2004). Son chef-lieu se trouve à Playa Larga au nord de la baie des Cochons.

Ciénaga de Zapata : réputations et éloges

En tant que marais…

Ciénaga de Zapata est la plus grande zone humide de Cuba, de la région insulaire des Caraïbes et l'une des plus grandes de l’Amérique latine.

Ciénaga de Zapata tient la plus grande superficie de marais à Cuba et possède l’un des plus grands réservoirs d’eau douce du pays. Elle dispose également du système de drainage karstique le plus complexe de Cuba.

En tant que parc…

Ciénaga de Zapata figure parmi les zones forestières les plus importantes de Cuba et l'un des écosystèmes les plus diversifiés du pays. En plus de sa haute valeur biologique, elle est incluse dans les régions naturelles les mieux préservées du pays. Approuvée par l’UNESCO en tant que « Réserve de biosphère » depuis 2001, faisant partie de l'un des six à Cuba, Ciénaga de Zapata a également été déclarée site Ramsar. Le parc national est aussi le meilleur endroit à Cuba pour observer les oiseaux.

Faune et flore

Ciénaga de Zapata abrite plus de 190 espèces d'oiseaux dont 18 sont endémiques, 31 types de reptiles, 12 espèces de mammifères. Nous distinguons particulièrement le « râle de Zapata », unique représentant du genre Cyanolimnas et le « Troglodyte de Zapata », unique représentant du genre Ferminia. Ciénaga de Zapata est le plus grand et le plus important réservoir d'oiseaux migrateurs de Cuba. Ces derniers proviennent principalement de l'Amérique du Nord et hivernent sur la péninsule.

Tant que vous y êtes, tachez de rencontrer les « zunzuncitos », appelés également, « les colibris d'abeilles » ou « Colibri d'Elena », le plus petit oiseau du monde. Ne manquez pas non plus de voir les tocororos, oiseaux nationaux de Cuba. Le marais est également l’habitat d’environ 3000 crocodiles, de la monade (lamantin) en voie de disparition, des poissons les plus primitifs de Cuba. Vous y découvrez également d'innombrables amphibiens et insectes. Ciénaga de Zapata compte 900 espèces de plantes dont 115 endémiques.

Vu les particularités de la région, Ciénaga de Zapata est incontestablement une destination incontournable lors d’un voyage à Cuba.

Que voir à Ciénaga de Zapata?

Finca Fiesta Campesina 

Passage obligé pour aller à Ciénaga de Zapata, la ferme Fiesta Campesina est le lieu idéal pour prendre l'un des meilleurs cafés expresso et cappuccino de Cuba. Elle se trouve près de la jonction entre la route nationale et celle de la Ciénaga de Zapata. C'est pratiquement la porte d'entrée de la Ciénaga de Zapata. La ferme est également l’endroit rêvé pour découvrir la flore et la faune cubaine dont particulièrement les Manjuaríes (espèces préhistoriques de poissons indigènes de la Ciénaga de Zapata).

La Laguna del Tesoro

Situées dans la Ciénaga de Zapata Oriental, la lagune de Tesoro est sans l’ombre d’un doute l’une des plus grandes attractions de cette région marécageuse. A l'extrémité sud-est de la lagune se trouvent le village de Taino et la Villa Guamá, construits sur un groupe de petites îles reliées par des ponts en bois. C’est au village de Taino que vous trouverez les modestes bungalows sur pilotis (des représentations des maisons des aborigènes) offrant un paysage idyllique pour des vacances de rêve. Il constitue un véritable jardin de récréation représentant la culture indigène la plus avancée de Cuba précolombienne (la taína). Accessible uniquement en bateaux (à moteur) à travers le canal de la Laguna (environ 4 km de long), le village présente des sculptures grandeur nature d'aborigènes effectuant les diverses activités quotidiennes de leur culture (pêche, chasse, travaux ménagers).

Outre les particularités de ce village, la lagune de Tesoro est le plus grand réservoir d’eau douce de Cuba. Elle fait 16 km2 de surface (le plus grand marais du pays en termes de superficie) et 5 km de diamètre. La légende raconte que les Indiens qui y vivaient auparavant ont jeté leurs richesses et leurs trésors les plus précieux au fond du lac pour qu’ils ne tombent pas entre les mains de l’ennemi. Ce serait pour cela que la lagune porte le nom de Tesoro (trésor en espagnol).

La lagune de Tesoro vous réserve aussi de magnifiques levers et couchers de soleil. Ses eaux cristallines regorgent de truites, ce qui fait d’elle l’endroit appropriée pour faire de la pêche sportive.

Que faire à Ciénaga de Zapata ?

Baignade à la plage et plongée

Playa Larga

A 11 km au sud de La Boca, Playa Larga est l'une des plus belles plages de la côte sud de Cuba. Vous pouvez y pratiquer la plongée en apnée, de nuit ou en eau libre. Il existe 13 sites voués à cette activité depuis la côte. Vous pouvez également vous inscrire à des cours d'initiation à la plongée.

Playa Girón

Son nom nous rappelle le pirate d'origine française Gilbert Girón qui s'est réfugié dans la région au XVIIe siècle. Située à l'entrée est de la baie des Cochons, à 34 km au sud est de Playa Larga, la Playa Girón convient pour les amateurs de randonnée, d’observation d’oiseaux et de spéléo tourisme (visite de grottes). Vous pouvez également visiter le Musée Girón, dédié spécialement à l'invasion de la Baie des Cochons. Vous y trouverez des armes, des photographies des combats et des morts, un avion de chasse Sea Fury et un char de guerre, utilisés lors d'affrontements en 1961.

Observation des oiseaux

Le meilleur moment pour observer les oiseaux migrateurs d'Amérique du Nord est de novembre en avril, notamment au Gran Parque Natural Montemar.

La pêche sportive/pêche à la mouche

Manjuarí, poisson primitif qui ne vit que dans la Ciénaga de Zapata, est l’espèce de poisson la plus intéressante de cette destination. La truite aussi abonde dans la région, d’où le grand intérêt pour la pêche sportive et la pêche à la mouche.

Quand partir ?

Le meilleur moment pour aller à Ciénaga de Zapata est entre novembre et avril. Le climat est plus agréable en cette période, d’autant plus qu’elle convient pour l’observation des oiseaux, des crocodiles et les autres animaux du coin.

Comment y aller ?

Ciénaga de Zapata est accessible depuis La Havane - ou Santa Clara par la route nationale. Théoriquement, vous pouvez y aller en bus, en taxi ou en voiture (de location). Toutefois, la meilleure option est de prendre le bus, notamment ceux de la société Viazul. Ils effectuent des arrêts intermédiaires quotidiens à Playa Girón et Playa Larga).

Depuis La Havane, le trajet devrait durer 4h. Il y a des lignes de bus qui font des trajets :

  • La Havane - Trinidad: arrêts intermédiaires à Playa Larga à 9h45 et 14h45 et à Playa Girón à 10h00 et 14h35
  • Varadero - Trinidad: arrêts intermédiaires à Playa Girón à 10h00 et à Playa Larga à 10h30
2 photos

Bonjour

Je suis Bertrand de "Cuba Autrement". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 6 62 57 96 35